Livres lus en janvier

Publié le par Aurore

Livres lus en janvier

Couleur de peau: miel, Tome 1, Jung, Quadrant Solaire, 2007

Lu le 6 janvier 2017, emprunté à la bibliothèque de Paris

Parler d'adoption signifie souvent prendre le point de vue de l'adoptant ; celui de l'enfant parachuté dans une famille d'accueil est plus rarement abordé. Pas plus, dans ces circonstances, l'enfant ne choisit ses parents. Et alors même qu'une famille se pose en cadre rassurant, l'avenir devient une épreuve qu'il faut gérer, surmonter, apprivoiser. Parce que sans cesse surgit la voix des origines, qui aboutit invariablement à un mur de mystères. Le travail d'une vie !  l'auteur et son angle de vue Après plusieurs récits de fiction, d'ailleurs tous situés en Asie, (parus chez Delcourt), Jung se trouve à un tournant de son existence, en tant qu'homme et en tant qu'auteur de bandes dessinées. Avec humour ou gravité, avec retenue ou une grande liberté de ton, il choisit de parler de sa double culture, de ses prises plus ou moins heureuses sur le destin. Sans apitoiement sur lui-même ni faux-semblants. 

Avis: 3/5

J'avais repéré cette série depuis un moment et j'avais hâte de la commencer... Et j'ai été un peu déçue. Ce tome 1 me laisse perplexe. Le dessin est simple et plutôt agréable mais on survole l'enfance de ce petit Jung sans vraiment aller en profondeur alors que le thème de base (adoption) semblait propice à plus de matière.

Livres lus en janvier

Freak City, Kathrin Schrocke, La Joie de Lire, 2013.
Lu le 15 janvier 2017, emprunté à la bibliothèque de Versailles

Léa est une jolie fille, sourde de naissance. Mika tombe amoureux d'elle et apprend la langue des signes. Son entourage est sceptique et lui aussi commence à douter, le monde des sourds étant très différent du sien.

Avis: 3,5/5

Le thème de l'histoire d'amour entre deux adolescents, l'une sourde et l'autre entendant est plutôt intéressant. Les différences entre "les deux mondes" sont honnêtes et pas pleines de clichés. 

Cela reste un gentil roman jeunesse assez fleur bleue.

Livres lus en janvier

Le Labyrinthe, James Dashner, Pocket Jeunesse, 2012.

Lu le 10 janvier 2017, emprunté à la bibliothèque de Paris.

Enfermés tels des rats de laboratoire dans un labyrinthe peuplé de monstres, des adolescents doivent en trouver l'issue. Un récit à suspense aussi effrayant en roman qu'au cinéma ! Des adolescents se réveillent un jour dans un labyrinthe peuplé de monstres. Ils n'ont qu'un objectif : retrouver la liberté. Un roman haletant qui revisite le mythe antique du labyrinthe.

 

Avis: 4/5

C'est poussée par une de mes collègues que j'ai finalement décidé d'entamer la lecture de ce premier tome. Je ne suis pas très fan de science-fiction et de fantastique, ni en film et encore moins pour les livres.

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans cette histoire mais après... impossible de le lâcher. Je me suis fais emportée par l'énigme du Labyrinthe et évidemment par le personnage de Thomas.

Une vraie bonne surprise!

Livres lus en janvier

Mémé dans les orties, Aurélie Valognes, Le Livre de Poche, 2016

Lu le 26 janvier 2017, livre personnel

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie ... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 92 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.

 

Avis: 3,5/5

C'est un petit livre rafraîchissant et plutôt amusant. Ce n'est pas de la grande littérature mais on sourit en suivant ce vieux monsieur qui va nous devenir franchement sympathique. On y trouve forcément de la solitude, les relations entre parents et enfants et aussi petits-enfants. Un livre qui parle à tous!

Commenter cet article