Deux lectures différentes

Publié le par Aurore

Deux lectures différentes

Amitié étroite. Bastien Vivès. Collection KSTR. 2009.

Francesca et Bruno sont lycéens. Comme presque tous les jeunes gens de leur génération, ils ont une vie sentimentale et sexuelle très libre, passant sans entraves et sans états d’âme d’un(e) partenaire à un(e) autre – et sans pour autant cesser de fréquenter leurs «ex».

Mais le cas de ces deux-là est un petit peu plus particulier. Anciens amants, ils ont préservé entre eux l’une de ces «amitiés étroites» qui donne son titre à l’ouvrage : toujours sur le fil du rasoir entre la connivence sensuelle et l’amitié amoureuse, toujours en situation de dépendance affective mutuelle. Une relation très spéciale, et d’où les autres, tous les autres, sont exclus sans appel.

Avis: 4/5

Une BD très bien faite sur l'amitié exclusive d'une fille et d'un garçon. On y voit les personnages tentés de vivre chacun de leur côté, de tracer leurs chemins. Mais ils reviennent inlassablement l'un vers l'autre. Cette amitié en est-elle réellement une? Cette question reste entière!

Deux lectures différentes
Deux lectures différentes

Sagan 1954. Anne Berest. Editions Stock. 2015.

Françoise Sagan, en 1954, est une jeune fille de dix-huit ans comme les autres, ou presque. Issue du quartier chic de la plaine Monceau, la mèche en désordre, Françoise sort, s’amuse, dîne chez Lipp avec son amie Florence Malraux, mais elle écrit, et avec quelle justesse. Le 15 mars 1954, l’éditeur René Julliard, alors patron de la maison « à la mode » publie le premier roman de Françoise Quoirez, dite Sagan, « Bonjour Tristesse », et tout change. Françoise devient riche et célèbre, noctambule et légendaire, culte et pourchassée. De Paulhan à Mauriac, de Blanchot à Bataille, les messieurs se penchent sur ce cas d’étonnante précocité, et nous échappe peut-être la portée universelle, la douleur de ces mots : « Je n’étais pas à l’âge où la fidélité séduit. Je connaissais peu de choses de l’amour : des rendez-vous, des baisers et des lassitudes.»

Nous sommes en 2014. Romancière et femme qui sort d’un terrible chagrin d’amour, Anne Berest se revêt « de la vie de Françoise pour oublier la sienne », et tisse sa jeune vie enlacée à celle de son aînée. Roman vrai, biographie ou autofiction ? Les trois à la fois, et en tout cas une superbe réussite. Et surtout comment, dans le miroir que vous tend le passé, le mythe Sagan rencontre l’éternelle jeun
esse.

Avis: 4/5

J'ai toujours été fan de Françoise Sagan alors forcément j'avais hâte de découvrir ce livre. J'avais quelques appréhensions car je n'aime pas trop les livres qui croisent deux vies. Et pourtant, comme la romancière, je me suis fais pendre au jeu. J'ai eu l'impression de vivre avec Françoise Sagan, de me retrouver en 1954, de découvrir une autre vie.

"Sans Sagan, la vie serait mortelle d'ennui." Bernard Frank

Commenter cet article